Minecraft et PermissionsEx – le mini guide.

Si vous avez un serveur Minecraft et que vous voulez correctement gérer les autorisations de votre serveur, un plugin comme GroupManager ou encore PermissionsEx peut être très utile.

Entête du fichier permissions.yml
Entête du fichier permissions.yml

Le principe des outils de gestion des permissions dans Minecraft.

Le grand principe derrière les outils de permissions sur les serveurs multijoueurs Minecraft repose sur le principe de l’héritage entre groupes de permissions différentes : un joueur n’a pas le même jeu d’autorisations qu’un modérateur, qui lui même n’a pas les mêmes autorisations qu’un administrateur. C’est pour cela qu’on crée des groupes qui, au fur et à mesure qu’on monte dans la hiérarchie du serveur, ont des autorisations de plus en plus importantes héritées des groupes inférieurs.

En général, on commence par définir quelques groupes: par exemple le groupes des joueurs, le groupe des modérateurs, le groupe des administrateurs et le groupe propriétaire (typiquement, le parent qui paie la note chez Omgserv…)

Le groupe des joueurs est défini comme étant le groupe par défaut –> toute personne se connectant sur le serveur aura au moins accès aux autorisations définies dans ce groupe. Ensuite, vos modérateurs et administrateurs doivent être aussi définis. Pour cela, il faut encoder à la main dans le fichier des permissions (permissions.yml) tous les utilisateurs et leurs grades: par exemple, Toto sera modérateur et Titi sera administrateur –> en bas du fichier permissions.yml, au niveau de la balise « users: » on ajoutera ceci :

 

users:
Toto:
group:
– moderator
Titi:
group:
– administrator

Toto aura en toute logique les droits de modérateur et Titi d’administrateur.

(Ne faites pas un copy paste des exemples donnés, ça ne fonctionnera pas car la syntaxe n’est pas respectée – lisez plus bas pour comprendre).

Maintenant, comment fonctionne l’héritage? C’est assez simple…Si on prend ceci

groups:
guest:
# There must be one default
default: true
prefix: ‘&f[&7Guest&f]&7’
permissions:
– bukkit.command.list
– essentials.afk.auto
– essentials.balance
– essentials.delhome
– essentials.exp
– essentials.help
– essentials.helpop
– essentials.home
– essentials.ignore
– essentials.info

Là vous voyez que le groupe « guest » est le groupe par défaut (default=true). Typiquement, c’est le groupe des joueurs de base.

Plus bas dans le fichier, vous allez trouver quelque chose comme:

member:
# Instead of repeating all the permissions in each group, use inheritance to
# automatically include the permissions from other groups.
inheritance:
– guest
prefix: ‘&f[&eMember&F]&7’
permissions:
– essentials.afk
– essentials.back
– essentials.chat.color
– essentials.compass
– essentials.ext
– essentials.hat
– essentials.jump
– essentials.kit
– essentials.kits.member
– essentials.msg.color
– essentials.sethome.multiple.member
– essentials.time
– essentials.workbench

Le groupe « member » hérite des autorisations du groupe « guest », et on lui rajoute toute la liste des autorisations commençant par essentials.

On continue comme cela avec le groupe « moderator »:

moderator:
prefix: ‘&7[&bMod&7]&f’
inheritance:
– member

+ une liste spécifiques d’autorisations utiles au modérateur.

Attention, chose super importante, quand vous commencez à chipoter dans votre fichier de permissions, il faut éteindre et rallumer le serveur entre les modifications pour qu’elles prennent effet. Il faut aussi systématiquement vérifier dans la console administrateur système du serveur que la lecture de ce fichier s’est faite correctement car une erreur de syntaxe, ou un petit décalage dans un tag peut faire planter la mise en mémoire des autorisations–>rien ne fonctionnera donc à ce niveau.

Pour vérifier si votre fichier permissions.yml, il faut passer par un outil de vérification comme Bukkit Yaml checker disponible ici.

De l’art du Survival Games en Minecraft

Une bonne préparation au combat.

Tu voudrais rester en vie le plus longtemps possible en Survival Games? Pour cela, être malin et organisé aide. Alors sers-toi de ce petit pense-bête pour t’aider à triompher sur les serveurs Survival Games.

Apprenez à gagner lors de vos parties de Survival Games.
Apprenez à gagner lors de vos parties de Survival Games.

Checklist avant d’entrer en survival games.

  • Une armure complète en fer minimum avec des enchantements comme « protection » ou « solidité ».
  • Au moins 2 épées avec des enchantements comme « tranchant », « châtiment » ou « recul ».
  • Un arc enchanté avec au moins 20 flèches.
  • Du TNT.
  • Un seau de lave.
  • Un seau d’eau.
  • Un briquet.
  • Une potion volatile de poison.
  • Une potion volatile de faiblesse.
  • Une potion volatile de dégâts.
  • Une potion d’invisibilité.
  • Une potion de soin.
  • Une potion de régénération.
  • Une soupe de champignons.
  • Un steak cuit.
  • Des pommes d’or: elles rendent de la vie et donnent aussi un effet « régénération » II pendant 5 secondes et « absorption » pendant 2 minutes.

Petite astuce : quand tu joues en pvp, stocke tes objets précieux dans un coffre protégé dans ta base. Ne le prends pas avec toi ou tu feras un beau cadeau au joueur qui arrivera à te battre. Cache ton coffre dans le sol pour qu’il soit difficile à trouver.

La stratégie.

Voici encore quelques points à considérer pour un joueur expérimenté qui sait que la victoire est une question de préparation et de stratégie.

Regardez par exemple cette vidéo de survival games en Minecraft pour vous inspirer.

Préparez donc vos actions après mûre réflexion, ça ne sert à rien de vous jeter tête baissée dans le feu de l’action en frappant sur tout ce qui bouge – suivez donc encore ces quelques conseils pour survivre plus longtemps sur un Survival Games.

  • La carte: fabriquez une carte pour vous situer vous et vos adversaires.
  • pour la base: trouver un bon coin, dans le ciel ou sous terre. Construisez avec de l’obsidienne si possible.
  • Attaquer par derrière en bon gros lâche. Ca marche plutôt bien 🙂
  • Si c’est possible, repoussez l’ennemi dans l’eau ou sur le bord de la falaise pour le faire tomber.
  • Sprinter en attaquant, utiliser aussi la technique de la frappe bloquée, et frapper en sautant. Résultat: vous infligez plus de dégâts, vous en prenez moins.
  • Votre inventaire doit être bien géré : les épées et les soupes de champis doivent être bien placées dans l’inventaire pour être rapidement et facilement accessibles.

 

7 points à vérifier avant d’attaquer une base dans Minecraft

Parfois, les articles les plus courts sont aussi les meilleurs. Pour celui-ci, voici résumé en 7 points critiques, l’ensemble des facteurs à prendre en compte lorsque vous décidez d’attaquer une base ennemie dans Minecraft et faire mordre la poussière aux barakies qui y vivent.

Les barakies qui la protègent sont peut être musclés et au crane rasé. Belles lunettes noires aussi. Mais ça ne suffira pas.
Les barakies qui la protègent sont peut être musclés et au crane rasé. Belles lunettes noires aussi. Mais ça ne suffira pas.

Si tu veux venir t’amuser avec nous, on démarre un serveur pvp minecraft appelé callofcraft.com – rejoins-nous pour jouer en multi sur minecraft et prends contact sur skype avec simonklein79 ou va visiter la chaine https://www.youtube.com/channel/UCTravQuIb_9UFrIESkrIYtw/featured

Laisse un commentaire et demande à être invité, on t’offrira des points boutique que tu pourras utiliser quand on sera live. Te tracasse pas, on est cool.

Attaque d’une base.

Attaquer une base ennemie c’est super fun et super risqué quand on s’y prend mal. Alors, pour avoir plus de ressources et affaiblir vos adversaires, voici comment lancer un assaut proprement…

  1. Le Timing. Attaquer de nuit, prenez d’assaut la base ennemie. L’obscurité vous aide. Attaquez de nuit au propre comme au figuré. A 2H du matin, il n’y a probablement plus personne sur le serveur. Pillez.
  2. Faites équipe. Recrutez un ami pour vous aider. Même si vous vous comportez en crapule en allant piller les bases ennemies, soyez fidèles à vos amis et récompensez les en fin de pillage. Rien de plus sain pour forger une amitié bien virile que de démolir ensemble des ennemis.
  3. Les outils. Une pioche enchantée en diams est un bon compagnon pour démonter des murs en obsidienne. Ca fait vraiment râler quand on passe du temps en monter en obsidienne et qu’un gusse stuffé pioche enchant + diams vient péter les murs. Prenez en quelques unes de rechange.
  4. L’ennemi de ton ennemi est ton ami, enfin bon… Attire les petits creepers vers la base ennemie ou utilise des oeufs de creepers. Fais les exploser près des murs. Effet stéréoscopique amélioré garanti. Open base à coup sûr.
  5. Partir en recon. Observe d’abord la base des clowns que tu veux dégommer. Observe qui est là, observe le terrain. Passe ensuite à l’attaque. Tue.
  6. Use et abuse de substances. Les potions volatiles sont à utiliser contre la fange ennemie qui ose se défendre quand tu l’attaques.
  7. Prends soin de ton corps. Prends soin de ta santé. Nourriture, soupe aux champis etc…judicieusement placés dans ta barre t’aideront à maintenir un bon niveau de santé. Dès que tu es à 50%, régénère en prenant un petit quelque chose.

 

Petit guide des resources web pour Minecraft

Un passage en revue rapide des principaux sites, blogs, vidéo blogs pour Minecraft

Voici un article que j’espère assez détaillé et qui vous fera découvrir quelques bons sites (sites, blogs, chaînes YouTube) qui parlent de l’univers Minecraft.

Principaux sites Minecraft.

Outre les sites de Mojang et de Minecraft, voici ceux que j’aime en raison de leur qualité et de leur contenu.

Planet Minecraft.

J’aime ce site essentiellement pour y télécharger des skins et des packs de texture – c’est un site très généraliste. Il est aussi très intéressant pour suivre les projets nouveaux et franchement très originaux réalisés par la communauté Minecraft. Si vous souhaitez un choix plus étendu en skins et texture, ce n’est pas le premier choix néanmoins.

Minecraft Skins et Skindex.

Ces deux sites sont les principaux distributeurs de skins de qualité pour votre personnage dans Minecraft, MinecraftSkins n’a pas des milliers de skins, mais je les trouve plus réussies et détaillées que sur d’autres. Skindex reprend beaucoup plus de skins que le premier site, malheureusement la présentation sous forme de petite vignettes de chaque skin ne me permet pas vraiment de me faire une idée rapide de la qualité du skin.

ResourcePack net

Bien catégorisé en fonction des thèmes que vous recherchez et de leur résolution, ResourcePack.net est un de mes préférés quand il s’agit de découvrir de nouveaux packs. Les auteurs y sont très actifs avec des mises à jour des thèmes quasi tous les jours.

Fr-Minecraft.net

Celui qui est le plus kid friendly à mon sens. Pas de pub intrusive, facile de s’y retrouver, fenêtre de téléchargement claire sans devoir cliquer sur une multitude de pubs google adwords etc… C’est celui que je conseille aux enfants, il est propre, en français. Jamais eu de mauvaises surprises chez eux.

Principaux sites de multijoueur

En quelques mots, voici les principaux sites sur lesquels on va jouer quasi tous les jours.

Hypixel

Hypixel est sans doute le plus gros site multijoueur Minecraft au monde, il accueille chaque jour des dizaines de milliers de joueurs interconnectés. Sa réputation et sa popularité en ont fait une référence dans le monde Minecraft. C’est un site américain, donc il n’est pas le mieux placé si on veut jouer avec une communauté francophone.

Badblock

Pour moi le site français le plus fun, le plus complet et varié du moment. Beaucoup de joueurs, beaucoup d’activités possibles. C’est sur ce site que nous jouons quotidiennement avec des amis ou des inconnus. Pas mal de parties de Tower 2V2 ou 4V4 possibles rapidement. Attention cependant, la modération n’est pas toujours à niveau…

Chaînes YouTube dédiées à Minecraft.

Des YouTubers dans l’univers Minecraft, ça pullule. Autant s’intéresser aux 3 principaux : Siphano, Aypierre et Frigiel

Siphano

Siphano a démarré comme YouTuber il y a 4 ans. Il a maintenant 24 ans, et cet originaire de Marseille vit à présent à Lille avec Blondie et Cheshire leur animal de compagnie. Il travaille en amateur et propose essentiellement du contenu Minecraft, orienté multiplayer, mais pas uniquement. Siphano, c’est 1,600,000 abonnés, 550,000,000 de vues (janvier 2016). Une des premières séries que nous avons regardé concernait la construction d’une fusée en Minecraft pour aller sur la lune.

Sa chaîne est ici.

Aypierre

Aypierre, c’est (en janvier 2016) 1,200,000 abonnés et 311,000,000 de vues. Rien que ça…Sa chaîne a été lancée en 2007. Il explore en profondeur le jeu Minecraft que ce soit d’un point de vue gameplay, fonctionnel ou technique. Contrairement à la majorité des youtubers Minecraft, il réalise aussi pas mal de vidéos dont le thème est le PVE Minecraft. Ce garçon semble aimer la bière, ce qui lui donne une qualité en plus.

Sa chaîne est ici.

Frigiel

En deux mots, 1,340,000 abonnés et 340,000,000 de vues (janvier 2016). La chaîne fut lancée fin 2009. Il est le créateur de PixelShirt (site internet de vente de tshirts) et fondateur du serveur Epicube.

Sa chaîne est ici.

Blogs de tutoriels Minecraft.

Que serait Minecraft compliqué si quelques blogs consacrés aux tips and tricks de Minecraft n’existaient pas. Que ce soit des tutoriels liés à la création de mécanismes en redstone, liés au combat, à la création de potions, à l’enchantement et bien évidemment à la réalisation de constructions, il y en a vraiment pour tous les goûts.

En voici quelques uns parmi la multitude des blogs et didacticiels sur le sujet :

Voilà, ça fait un bon paquet de ressources à explorer pour aujourd’hui. Long à lire, plein de liens, mais je pense que pour ceux qui n’y connaissent rien à l’univers Minecraft et qui veulent découvrir ce jeu, qui à mon avis restera intemporel, c’est un bon début pour s’y initier.

 

 

 

Geometry Dash, un petit jeu bien marrant sur IOS, Android et PC.

Dans ce jeu d’arcade plateforme, vous allez devoir sauter et voler à travers diverses sortes de dangers à un rythme effréné.

Screenshot d'un niveau de Geometry Dash.
Screenshot d’un niveau de Geometry Dash.

Préparez-vous donc pour un challenge proche de l’impossible dans le monde de Geometry Dash. Poussez vos compétences à la limite en sautant, volant le tout à travers des défilés parsemés d’obstacles pointus et de murs spécialement prévus pour empêcher une progression aisée.

Geometry Dash est un jeu sur plateformes IOS et Android, aussi sur Steam pour les PC. Il y a de base 10 niveaux, de quoi vous amuser pendant quelques heures.

Caractéristiques.

  • Action rythmée à travers 10 niveaux.
  • Des bandes son uniques.
  • Construisez et partagez vos propres niveaux via un éditeur de niveaux.
  • Débloquez de nouveaux icônes et couleurs pour personnaliser votre expérience de jeu.
  • Volez dans des fusées, défiez la gravité.
  • Un mode « practice » pour vous entraîner.
  • Des défis à relever, de nombreuses récompenses.
  • Pas d’achats « in app ».

Ce jeu est édité par ROBTOPGAMES.com – et il faut croire qu’en Scandinavie, ils ont un réel don pour réaliser des bons petits jeux speed et addictifs.

Attention, les niveaux ne sont pas si faciles que ça à finir. Voilà pourquoi je publie quelques vidéos pour vous aider.

Guide des niveaux dans Geometry Dash.

En général, les niveaux font environ 1 minute 30 secondes, vous pouvez aussi afficher l’état d’avancement dans le niveau via les options du jeu. Je doute néanmoins que vous ayez le temps de regarder l’état d’avancement tout en jouant, car la moindre inattention se paie cash.

Création d’une île flottante en Minecraft

Création d’une île flottante en Minecraft

Voilà une  belle façon d’ajouter de la fantaisie à un monde, sans trop se casser la tête et rapidement – et si vous aimez le côté moderniste de votre monde, ajouter une superbe petite île flottante ne demande pas beaucoup de travail.

Voici en quelques étapes comment faire.

Etape 1 : construction de la tour.

Construisez une tour en pierre de 30 à 40 blocs de haut. Elle représente le centre de l’île que vous pourrez ensuite enlever. Au sommet de cette tour, placer de la pierre pour former une croix dont chaque branche fait environ 15 blocs de long par rapport au centre. Autour de la croix, commencez à dessiner le contour de l’île.

Etape 2 : le côté réaliste.

A partir du bord, on va descendre en construisant, en ajoutant des blocs en dessous de l’île, en rejoignant petit à petit le pilier central. Il faut donner un côté réaliste à la chose, essayez donc de placer les blocs le plus aléatoirement possible. Les 4 filaments devront se recouper au centre ou à peu près sous l’île. Faites ensuite le sol de l’île avec des blocs de pierre.

Etape 3 : Sculpter le bas.

Sculpter le base de l’île est le plus difficile. Il faut penser que chaque couche doit ressembler à un disque et essayer de calquer chaque disque sur la forme de l’île – ceci en partant du haut et en créant donc des disques de plus en plus petits au fur et à mesure qu’on descend. Continuez de la sorte jusqu’à arriver au point final où les 4 filaments se rejoignent au centre.

Etape 4 : la base de terre.

Au sommet plat de l’île, ajouter de la terre, et commencer à créer des arbres et des fleurs – les couches de terre à créer doivent avoir la même forme que le disque supérieur de l’île pour plus de réalisme. Ceci fait, détruisez la colonne de pierre originelle qui tenait l’île. Votre île flotte maintenant dans le ciel.

Et maintenant, on s’attaque à la construction d’un château…

Etape 5 : les limites du château.

Délimitez la forme du château avec des blocs de pierre. Placez les pourtours des tours et laissez un espace pour la porte. Montez les murs et les tours jusqu’à la hauteur voulue. En général, vous ferez des tours environ 60% plus hautes que les plus hauts murs.

Pour d’autres tutoriels vidéos Minecraft, retrouvez les sur la chaîne Minecraft de Simon K.